C’est en 1989 qu’un copain de lycée m’a emmené pour la première fois aux Caves à musique.

Ayant cassé ma guitare classique après avoir découvert Jimi Hendrix, ça tombait à pic!

Cette rencontre a d’abord été une révélation artistique en découvrant que je pouvais jouer ce que j’écoutais, mais surtout j’ai rencontré un univers et des gens qui ont changé ma vie.

Après des études à Nancy où je n’ai fait que jouer de la musique, je suis revenu aux Caves à musique pour passer de l’autre côté de la barrière et devenir animateur, découvrir les métiers du son et de la lumière.

Ca m’a apporté une curiosité maladive et un goût de l’inconnu, ce qui fait qu’aujourd’hui j’ai beaucoup d’occupations : contrebassiste, guitariste, régisseur son, régisseur lumière…

Encore aujourd’hui, ce qui me guide dans mon travail est ce que j’ai appris aux Caves : rigueur et travail (je ne pratique pas mais je n’ai pas oublié !), donner sa chance à tous, ne pas travailler que pour l’argent.

S’il n’y avait pas eu le rock’n roll je crois que les fondateurs des Caves à musique auraient été curés !