Pour fêter les 30 ans des caves à musique, association déclarée le 29 décembre 1986, ses fondateurs, ses animateurs et ses bénévoles vous invitent à un quadruple concert et à une démonstration du savoir faire actuel des élèves !

Concert Caves à musique tergnier 17 février 2017

Spleen l’ancien

Hervé Gissot, chanteur dans un ancien millénaire sous son propre nom, devenu « Spleen l’ancien » le premier jour de l’automne 2006, peaufine ses rimes depuis X lustres et offre son univers poétique aux oreilles ouvertes et disponibles…

Comme un pied de nez à la crise, le duo que formait Spleen l’Ancien, alias Hervé Gissot, avec son alter ego multi-instrumentaliste Christophe Bunel, s’étoffe et devient un quartet. Ses renforts sont Rivo Ralison (contrebasse, banjo, basse, etc.) et Nesta (Jean-Luc Mondelice, percussions, batterie, chant).

Une dimension musicale supplémentaire qui rend encore plus « visuels » chaque morceau puisé dans le Plein d’aisance, titre de l’album 10 titres que la nouvelle formation vient de sortir.

En chair et en notes, le quartet apporte punch et intensité à l’univers mi-slam, mi-song de Spleen l’ancien. Entre blues rosse et rose, sorties de pistes possibles, humour parfois cannibale, piqûre de rose et randonnée insolite, Spleen l’ancien susurre, donne du grave ou hausse la voix quand il incarne « the survivor », plus fort, plus fort que le doryphore ! Bref, une fine équipe, un team intime, poésie, énergie, fantaisie, on résume :  » Blues à l’âme ? Trace la route !  »

Du vent dans les bronches

Le calembour potache n’est pas innocent et trahit la personnalité de Chakib Cadi Tazi (Chant, guitare, accordéon) et Jean-Christophe Planès (Hautbois, hautbois baryton, sax ténor), artistes de ce duo, tiraillés entre humour et gravité, entre réalisme et fantaisie : le vent dans les bronches, c’est la vie quand il s’inspire, la mort quand il s’exhale, c’est aussi la saine colère contre ceux qui empêchent le monde de tourner rond…

Compositions originales, perles du répertoire français ou grands classiques du rock malicieusement détournés, les chansons laissent la part belle aux textes, mis en valeur par de riches arrangements aux sonorités rarement rencontrées dans ce registre de la chanson : hautbois et saxophone répondent aux voix, à l’accordéon et à la guitare, dans un climat où le burlesque se teinte de tendresse, où l’indignation est toujours présente derrière l’humour bonhomme, où la mélancolie un instant effleurée s’échappe dans un éclat de rire.

Depuis 2008, les deux complices enchaînent les concerts dans les salles de spectacles, théâtres, cafés-concerts, festivals, bars associatifs.. avec entre autres les premières parties de Pigalle, Loïc Lantoine, Gilbert Laffaille. Toujours amateurs de la proximité avec un public attentif, ils sont également friands des concerts chez l’habitant.

La rencontre, en 2011, avec les deux comédiens de la compagnie Épallle Théâtre de Saint-Étienne, a mené à la création des spectacles de chanson théâtralisée ‘Fouilla… rchéo logique‘ et ‘Du Vent dans les Pallles – Saison hein ?‘ en 2013, ainsi qu’un cabaret consacré aux chansons de Georges Brassens en 2014 : les Oiseaux de passage.

En 2015, le duo publie son premier album Du Miel dans les Feuilles, douze chansons originales, qui sera chroniqué dans la revue FrancoFans en février 2016 disponible dans la boutique de Lilananda.

 

 

Musique Acoustique Machines

Viviane Arnoux et François Michaud collaborent avec bonheur depuis 1992. De leur rencontre est née la nécessité d’élaborer un projet musical original pour accordéon, violon, alto et voix, en transgressant les habitudes et les rôles instrumentaux.
Un jazz se dessine alors, qui transfigure folklores et musiques du monde à travers des compositions, des arrangements et des improvisations qui les racontent. Vivifiante et nature, cette fiesta mélodico-rythmique culottée, nourrie d’explorations acoustiques, d’envies de chanter et d’intégrer des sonorités nouvelles, convie au partage artistes complices et auditeurs gourmands.
Fondateurs de MAM, ces 2 musiciens à l’art vagabond se produisent souvent en duo, mais, friands de rencontres esthétiques, ils multiplient les aventures avec des compères d’horizons éclectiques, enregistrent 8 albums chez Buda Musique (dont l’avant-dernier, « Paris Village », est une commande de l’éditeur Kosinus), usant du duo jusqu’au quintet (avec violoncelle, percussions, batterie, invités…). Leur version de Mission Impossible (Lalo Schiffrin) a été reprise dans 2 compilations et diffusée sur France 2. Ils enregistrent 3 cds avec des chanteurs japonais, participent à ceux de Mama Kaya (2), Thomas Pitiot (2), Gérard Pitiot (3), Jean Piero, Alifair, Gilliane Kim, Thomasi (2), fricotent avec le swing-musette racé du virtuose accordéoniste François Parisi (« Jazz in my Musette »), recréent Brassens sans guitare ni moustache avec la chanteuse Guénaëlle, montent trois ambitieux projets pluridisciplinaires: « Meddled Times » (avec Fab, remarquable musicien et ingénieur du son franco-new-yorkais), « New Time » (avec le spectaculaire Norbert « Touski » Lucarain, à la human beat-box et aux claviers!) tous deux avec machines et VJing, puis « Mélodies Extras Ordinaires » (avec la comédienne Céline Caussimon), conte musical pour grands et petits, avec ombres chinoises et vidéo. En 2015, ils créent un spectacle et enregistrent un album, « Human Swing Box », toujours avec Touski.
Comme voyager se veut, pour eux, un art de vivre, ils n’ont pas hésité à se produire à l’étranger : Montréal, Vancouver, Halifax, Ouagadougou, Tripoli, St-Louis du Sénégal, Tlemcen, Skopje, Ljubljana, Innsbruck, Dresde, Bruges, Fribourg, Halmstad, Saint-Domingue, Cap-Haïtien, Caracas, Iquitos, Dubaï… en plus de redécouvrir inlassablement les 6 coins de France, grâce notamment à 2 années de tournées J.M.F. et 3 tournées CCAS. Au menu prochainement : sortie d’un DVD « Jazz in my Musette », d’une compilation « 25 Ans », enregistrement de l’album « New Time », tournée aux Émirats, création de l’épisode 2 de « Mélodies Extras Ordinaires »…

 Clair&Précis

Après « Open Mind » et « Fidjay », Zefo et Belek s’associent pour offrir avec Clair&Précis une team rap dont tout reste à découvrir le 17 février. 

Les enfants du rock (au propre comme au figuré, Zefo est le fils de Chico, l’un des fondateurs des caves) vont brûler les planches !